Le Centre

De Santiago à Jarabacoa

Separateur_Jaune

Le Jardin de la République Dominicaine

Separateur_Gris

On accède au coeur du pays, la région de Cibao, par l'escalier des trois cordillères qui culminent à 3 175 mètres avec le Pico Duarte, propice à de nombreuses randonnées. Ces Alpes dominicaines se révèlent également être un véritable grenier agricole.

Santiago

Separateur_Gris

Située dans la vallée du Cibao, où la terre fertile est propice a l'agriculture, la province de Santiago de Los Caballeros est aussi le centre industriel du pays. Sa capitale, qui porte le même nom, est la deuxième ville la plus importante du pays. Elle est connue dans le monde entier pour ses plantations de tabac et pour sa longue tradition liée à la culture, a la récolte, à la transformation et au commerce du tabac haut de gamme.


De ce riche passé historique, elle conserve quelques belles demeures victoriennes et les meilleures universités de République Dominicaine. Fondée par Christophe Colomb et développée par l'implantation de 30 chevaliers espagnols (les caballeros), la ville joua un rôle très important au XIXe siècle dans l'indépendance de la République Dominicaine.


Son effervescence économique en fait l'une des villes les plus dynamiques du pays. Santiago de Los Caballeros héberge l'une des plus importante zone franche du pays et un aéroport international (Aéroport du Cibao). La ville est également réputée pour son équipe de baseball, le sport national, les Aguilas Cibaeñas.


Chaque année, le carnaval ne manque pas de provoquer l'effervescence générale et les différents quartiers rivalisent de couleurs et de bruits.


Le centre-ville est articulé autour du parc Duarte, le jardin public est cerné par des immeubles datant du XIXe siècle, des galeries de style latin et de gros édifices comme le Palacio Consistorial. Dans le parc se trouve aussi la cathédrale de Santiago Apóstol, principal lieu de culte de la ville, rebâtie en 1870 dans un style à la fois gothique et colonial.

La Vega

Separateur_Gris

La Vega, fut fondée en 1945 lorsque Christophe Colomb arriva à Guaricano, où régnait le cacique Gaurinox, avec l'autorisation d'y établir la troisième forteresse des Amériques, qu'il baptisa La Concepción (La Conception). Bien qu'elle fût petite, La Concepción prit rapidement de l'ampleur, grâce à sa fonderie où l'on travaillait l'or, et devint un centre de grande activité. de plus, on dit que c'est là que la canne à sucre fut produite pour la première fois en Amérique.


A cinq kilomètres de La Vega, au dessus de Santo Cerro, fut construit le premier couvent de l'ordre de la Miséricorde, un monument historique en l'honneur de Nuestra Señora de Las Mercedes (Notre-Dame de la Miséricorde).


Le Carnaval de La Vega, patrimoine folklorique de la nation, est un événement culturel coloré qui, pendant le mois de février attire des touristes nationaux et étrangers qui parcourent avec enthousiasme le parc Las Flores et ses alentours, dansant dans la rue au rythme de la musique traditionnelle de carnaval.


A ne pas manquer: Les ruines de la Vega Vieja - les Ruines du Monastère de San Francisco - La Plaza de La Catedral - El Santo Cerro - Complexe Balnéaires de Bayacanes - la campagne, lieu idéal du tourisme vert.

Jarabacoa

Separateur_Gris

Au coeur d'une nature exubérante et riche, c'est un endroit de prédilection pour les aventuriers avides de sensations comme le canyoning, rafting et randonnées en VTT. Dans la région, les "fincas", petites auberges, se sont tournées vers l'écotourisme et organisent des excursions pour les amoureux de la nature.